Nan mais allo quoi !! Elle pète un plomb la diet !

Et oui, les temps sont durs mon bon monsieur ! Quand ce ne sont pas les gilets jaunes, c’est la politique, le Coronavirus ou encore la voisine qui n’est pas fichu de se garer correctement ! Des déboires qui provoquent stress, agacements et qui occasionneront chez beaucoup des comportements quelques peu déviants !

Mais alors du coup, à part une claque dans le beignet, comment être plus zen grâce à l’alimentation?

Vous allez me dire que la mission est coton mais j’aime le challenge !

Selon plusieurs études, les troubles de l’humeur sont liés à une inflammation bénigne au niveau du cerveau. D’autres études prouvent qu’il existe également un lien entre cerveau et intestins. Moi je dis que parfois, quand on est con, on est con mais bon! Essayons de régler la chose avec un peu de notions de diététique !

Anxiété ou dépression, les études nous montrent que nos choix alimentaires, au quotidien, peuvent avoir une forte influence sur le bon fonctionnement de notre cerveau et de nos humeurs.

Manger sain rend moins zinzin

L’humeur va être plus stable, plus cohérente par rapport aux situations vécues et donc beaucoup plus sereine en adoptant un modèle d’alimentation santé dite traditionnelle. Alors que, manger riche, rapide et fortement transformé provoque davantage de troubles anxieux et dépressifs.

Pour prévenir les troubles de l’humeur, un régime alimentaire varié riche en fruits et en légumes colorés est donc recommandé.

Les études montrent que la consommation de légumes, de grains complets et de fruits permettait de prévenir le risque de dépression majeure et de troubles anxieux de plus de 35 % !

Une assiette complète, riche en micronutriments (oligo-éléments, vitamines, minéraux) est essentielle au bon fonctionnement de notre cerveau et de ses zones émotionnelles.

Notre cerveau consomme du fer, du zinc, du magnésium et des vitamines B, E, D et K en grande quantité. Le fer et le zinc jouant sur le moral, et le magnésium sur l’anxiété, vous imaginez bien ce que donnera une carence en ces minéraux !

A noter que notre alimentation moderne est souvent pauvre en apports de ces micronutriments pourtant essentiels!

Le choix d’une alimentation riche en micronutriments (grains complets, céréales, fruits, et légumes frais) peut combler les éventuels déficits et participe à une humeur plus adaptée et équilibrée. De même, des compléments alimentaires soigneusement sélectionnés peuvent s’avérer efficaces.

Hummm la bonne tambouille !

Les épices, les aromates, les herbes du jardin, et certaines boissons (thé vert, café) sont des sources exceptionnelles de molécules importantes dans la santé.

Parmi elles, on retrouve les polyphénols et les caroténoïdes (apportés principalement par les carottes, patate douce, cresson, chou frisé, persil…). Elles vont s’avérer être antioxydantes, anti-inflammatoires et protectrices de notre microbiote intestinal.
Ces molécules favorisent la libération de neurotransmetteurs, dans le cerveau, aboutissant à des propriétés anxiolytiques, apaisantes et anti dépressives.

Les études scientifiques montrent qu’une consommation quotidienne d’aliments riches en polyphénols permet de nous protéger vis-à-vis des troubles de l’humeur. Ces aliments peuvent également atténuer l’anxiété pathologique, et même participer à l’amélioration de certains états dépressifs!

Les oméga-3 mon gars !

Notre cerveau est composé de nombreux acides gras, notamment les oméga-3. De manière générale, les oméga 3 sont essentiels et indispensables pour prévenir tous les états d’humeur (troubles anxieux ou dépressifs). Ces derniers jouent un rôle important dans la transmission de l’influx nerveux et sur nos capacités d’adaptation.

La consommation régulière de poissons gras (sardine, saumon, maquereau) apporte des oméga-3. Parmi eux, on retrouve l’EPA et le DHA, deux composants majoritaires des membranes de nos neurones. Mais il existe également d’autres sources alimentaires en Omega 3 !

Bouh caca !

Atention à la nourriture transformée moderne ! Elle contient de nombreux additifs, colorants et autres ingrédients synthétiques ou recomposés industriellement.

Un excès de ce type de nourriture peut être toxique pour la santé et favorise la neuro-inflammation aboutissant des troubles anxieux et dépressifs.

Du coup…

Ok, je sais, on ne fera sans doute pas de miracle …pour certains c’est peine perdue ! Mais, à défaut d’en avoir besoin pour vous n’étant pas le premier « con« cerné par cet article, ces recommandations vous conviendront parfaitement si vous en êtes entourés !

N’hésitez pas à partager cet article bien-sûr pour aider les cons autour de vous, même s’ils auront tendance à ne pas se reconnaître ! Peut-être l’occasion de faire passer un petit message …

Categories:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X